Podcasts

Un domaine samaritain du cinquième siècle découvert en Israël

Un domaine samaritain du cinquième siècle découvert en Israël

Des archéologues travaillant pour l'Autorité israélienne des antiquités ont découvert les restes d'un domaine vieux de 1600 ans dans une colonie samaritaine.

La découverte a été faite dans la plaine de Sharon près de la côte méditerranéenne dans le centre d'Israël. Les archéologues surveillaient la zone avant la construction d'un nouveau quartier initiée par l'Autorité foncière d'Israël. L'une des principales découvertes a été une inscription grecque du cinquième siècle, qui se lit comme suit: "Seul Dieu aide la belle propriété de Maître Adios, amen."

«L'inscription a été découverte dans un pressoir impressionnant qui faisait apparemment partie du domaine agricole d'un riche dénommé Adios», explique Hagit Torge, directeur des fouilles. «Ce n'est que le deuxième pressoir de ce type découvert en Israël avec une inscription de bénédiction associée aux Samaritains. Le premier a été découvert il y a quelques années à Apollonia près d'Herzliya.

Près du pressoir, les archéologues ont découvert des carrières de pierre avec des dépressions taillées dans la roche utilisées pour la culture de la vigne, faisant apparemment partie du domaine de Maître Adios. «Le« Maître »était une récompense honorifique décernée aux membres seniors de la communauté et atteste du haut niveau social des propriétaires du domaine», déclare Torge. «L'emplacement du pressoir est près du sommet de Tel Zur Natan, où les restes d'une synagogue samaritaine ont été trouvés avec une autre inscription, et révèle le statut élevé d'Adios.»

La synagogue Zur Natan Samaritan a été transformée en église au VIe siècle. Un complexe a été découvert à proximité dans le passé, comprenant de grandes salles et des espaces pour la production de vin, d'huile et de farine. Dans l'un d'eux, un moulin à ânes pompéien a été trouvé, utilisé pour moudre la farine et incisé avec un candélabre à sept branches.

L'inscription sur le pressoir est un témoignage supplémentaire de l'implantation autrefois étendue des samaritains dans le sud de la plaine de Sharon pendant la période byzantine. Les Samaritains ont été à l'origine amenés dans ce pays dans le cadre de la politique assyrienne et se sont d'abord installés sur et autour du mont Gerizim. Au fil des ans, la population a augmenté et s'est étendue au sud de la plaine de Sharon, entre autres. Ils ont conservé leurs coutumes et traditions particulières, qui ressemblent aux traditions juives à bien des égards. Pendant la période byzantine, les Samaritains se sont révoltés contre le gouvernement pour tenter de maintenir leur identité. Après les révoltes, la communauté a diminué de taille et est retournée dans la région du mont Gerizim. Aujourd'hui, la communauté samaritaine en Israël compte moins de mille personnes.

Image du haut: Photo de Galeb Abu Diab, Autorité israélienne des antiquités


Voir la vidéo: focus#343- Reconstruire en urgence le 3e Temple (Janvier 2022).